conter les Mille et Une Nuits

Chez nous, le conte est généralement destiné à un jeune public, les adultes ne le considérant pas comme assez sérieux pour mériter d'être lu ou relu. Des Mille et Une Nuits, nous connaissons de notre enfance quelques contes vedette: Aladdin, Ali Baba, Sindbad le Marin…


Pourtant, écrites entre le IXe et le XVIe siècles par une suite de conteurs (et certainement de conteuses), elles proposent plus d'une centaine d'histoires de style et d'ambiance très différents qui offrent un panorama complet de ce qu'a été la civilisation arabo-islamique durant cette période: le centre du monde connu. C'est un document irremplaçable qui montre, en la critiquant de l'intérieur, et avec quelle modernité, une société vivante, ouverte, bien plus avancée que la nôtre à la même période.


Ainsi, les questions qu'elles soulèvent sont toujours actuelles, en islam ou ailleurs. Ce sont celles d'une société urbaine, hiérarchisée, inégalitaire où hommes et femmes ont la nostalgie d'un âge d'or, d'une liberté qui s'est perdue sous la rigueur de la loi. Âge d'or dont la trace est encore fraîche dans l'imaginaire de ces conteurs et de leur auditoire, sous les couleurs d'une fantasmagorie à la fois sauvage, mystique, sensuelle et poétique. Le conte est à la charnière, est la charnière, qui articule présent et passé, réalisme social et mythe, raison et rêves, loi et désir.


Cette exposition introduit à quelques thématiques fortes du recueil et parcourt pour les illustrer quelques-uns des contes les plus représentatifs. Insolents, drôles, lestes parfois, ils donneront envie de découvrir un autre visage de l'islam que celui, tarte à la crème, qu'offre la presse people. Un visage dans lequel se reconnaîtront la femme et l'homme du XXIe siècle.
 
Tout public

14 panneaux 70 x 63 cm

location 3 semaines 780€
achat version affiches nues 985€
achat version plastifiée souple 1210€
achat version bâche indéchirable 1390€


crédits : textes : *voir page 1
illustrations : Jacqueline Besche