du pays au paysage
une brève histoire du paysage en occident

PAYSAGE CONTIENT PAYS? L'histoire du paysage nous montre que si une parenté étymologique les relie, ce sont deux notions qui n'ont cessé de se séparer depuis la Renaissance. Le paysage occidental est né à cette époque du regard des peintres, puis du regard des spectateurs sur leurs œuvres. Nous avons au long des générations intégré des manières de voir les paysages (la perspective par exemple) que nous reportons sur le pays (la nature, la ville, le territoire, notre environnement). Le paysage est devenu le medium par lequel se manifeste à nous ce territoire, au point de rendre vraie l'intuition d'Oscar Wilde qui disait pas si exagérément que c'est la nature qui imite l'art.

Car l'histoire du paysage suit de très près l'histoire de l'art, des arts visuels même, dans l'ordre de leur domination sur la scène culturelle: peinture, photographie, cinéma, arts virtuels de nos jours, land art enfin, qui semble avoir de nouveau réussi à réunir pays et paysage.

Notre exposition montre comment chaque individu est ainsi rendu présent à lui même, à son histoire, ses racines, ses émotions dès qu'il contemple de façon désintéressée le moindre morceau de réel.

74 photographies de Richard Nieto et de Carolyn North accompagnent ce propos et constituent en elles mêmes une seconde exposition, une exposition dans l'exposition. Les deux photographes interprètent la réalité d'une manière telle que la perspective de leurs oeuvres est déjà historique, elle contient l'histoire du regard. La profondeur de champ devient ici une dimension mentale plutôt temporelle que spatiale, et, du coup, fait venir au spectateur des sensations mémorielles qui vont éclairer sa compréhension du propos évoqué par le texte en regard.
 
adultes et adolescents

14 panneaux 65x110 cm, port gratuit, TTC

version affiches nues 950 €
version plastifiée souple 1290 €
version sur bâche M1 1620 €
location 3 semaines 820 €


crédits : textes : *voir page 1
illustrations : Aude Poirot